guide des expériences négatives

Publié par Elisabeth St Michel

La recherche d'un bonheur et d'une sérénité sans faille, l'engouement pour le vivre mieux et le vivre ensemble nous mettent sous la pression des lobbies des marchands de bien-être. Nous ne savons plus savourer la simplicité du pessimisme, nous perdons le goût de la mélancolie, nous n’osons plus y goûter, stigmatisés dès que nous émettons ce qu’il est convenu d’appeler une idée négative. Le bonheur est pourtant une parfaite utopie, tant de témoignages le prouvent. Cela n'empêche pas certains d'en faire l'objectif suprême de leur vie. Ils y perdent du temps et de l'énergie car la course au nirvana est vorace. Ils se laissent faire les poches pour nourrir marchands de pilules, thérapeutes et grands gourous.

Renouer avec la noirceur qui sommeille en vous est le but de cet ouvrage. Vous vous démarquerez ainsi de la masse, vous découvrirez que le vague à l'âme est un état plus facile à prolonger que l’allégresse et qu'il nécessite moins de sacrifices.

Ne pas être heureux se travaille néanmoins et nécessitera quelques aménagements dans vos habitudes. Ce manuel, simple et pratique, s’adresse à tous. A partir d’exemples concrets et faciles à mettre en œuvre, chacun pourra, sans difficulté, retrouver sa mauvaise humeur, ses moments de spleen et apprendre à les entretenir.

L'ART DE LA PEUR La peur est un droit fondamental que nul ne peut vous contester. Elle vous dictera toujours la conduite à tenir. Elle nourrit des réactions polymorphes bien utiles : fuir, trahir, renoncer, mentir... Mettez-vous à son écoute pour vous connecter à sa sagesse. Vos peurs vous connaissent bien et votre intérêt est de les prendre en compte. Ne cherchez à la surmonter. Laissez l’aventure à ceux qui ne craignent rien, personne, pas même eux-mêmes ! Cela vous donnera, à coup sûr, des regrets, mais ils se noieront vite dans le déni et un repli sur vous dont vous avez bien le droit de faire le choix !

EVITEZ D'AVOIR DES AMIS Autre poncif usé jusqu'à la corde, l’homme a besoin d’un tissu social et surtout de relations « amies » afin de partager ce qu'il a de plus intime.

Or, réfléchissez ! Quoi de plus pénible que de se faire piéger dans la toile de celui qui se répand sans pudeur ? L’amitié est génératrice de dépendance, de jalousies et de frustration, elle est friande de conventions et nous conduit à nous délivrer des messages préfabriqués et vides de sens. Ainsi, en présence de personnes tentées d’établir avec vous une relation toxique, gardez un visage fermé. Sourire est le meilleur moyen pour qu’elles se croient autorisées à vous aborder. Répondez à leurs questions de manière laconique. Restez sur des terrains généraux. La vie n’est pas une émission de téléréalité !

Publié dans l'hôtel des possibles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :